imageimageimageimageimage
lafibe accueil
jinjok journal web
dele lfib rouge web
calendrier web
 
thank you for visiting us lfib home  
En route pour l’usine Michelin !

C’est avec enthousiasme que notre petit groupe découvre un milieu inconnu et impressionnant le 27 mars 2017 aux côtés de Mr. Arnaud et de notre professeure Mme Pézieux. Au cours de cette après-midi, trois ateliers de l’usine Michelin à Saraburi nous sont présentés.


En entrant dans le premier atelier, nous sommes tout de suite frappés par la forte odeur des mélanges de gomme et entourés du ronronnement des machines. C’est ici que sont fabriqués les semi-finis à partir de la gomme naturelle (dont l’origine est le latex des plantations d’hévéas de Thaïlande) ou synthétique (fabriquée à partir d’hydrocarbure d’origine pétrolière). Ces mélanges de gomme sont ensuite mis en forme dans une machine d’extrusion.  Au-delà des mélanges de gomme, le pneu a besoin de renforts métalliques ou textiles, véritable squelette du pneu. Plus de 200 matières premières interviennent dans la fabrication du pneu.

C’est du choix de ces composants que l’on obtiendra différentes propriétés telles que la souplesse indispensable lors du contact du pneu avec la route ou la longévité du pneu. A ce stade de la production, les composants sont encore à l’état plastique.

Puis, nous visitons l’atelier d’assemblage où est fabriqué le produit que nous connaissons tous. Dans cet atelier on produit d’abord la carcasse puis on y ajoute le sommet (partie du pneu qui sera en contact avec la route). Dans ces 2 opérations nous pouvons voir la pose successive des produits semi-finis précédemment produits.

Cependant, le pneu obtenu après assemblage est encore à l’état plastique. On dit qu’il est « cru ».

Enfin, nous assistons à la cuisson des pneus, une cuisson qui utilise du soufre pour créer des liaisons entre les élastomères C’est la vulcanisation. Le soufre fait passer le caoutchouc d’un état plastique à un état élastique. C’est le pneumatique que l’on connait  et qui vient enfin d’être réalisé après une très longue chaine de production. Lors de la cuisson dans d’énorme moule l’on assiste aussi à la création de la sculpture (qui va être en contact avec la route) et le marquage des flancs, la dimension, par exemple R22.5 et la marque MICHELIN.

Avant de partir, nous faisons un petit bilan de notre sortie et de ce que nous y avons appris. Des gâteaux et des boissons nous sont offerts ainsi que des cadeaux. 

Merci à l’usine Michelin NKE pour son accueil et au L.F.I.B. pour ce tour des lieux qui nous a permis d’assister à la production des pneus de A à Z, des produits contenant plus de deux-cents matériaux différents et qui méritent tout à fait notre attention.

Emilie UTHAIWAT (2de C)

 

dscf2580

DERNIER ARTICLE MATERNELLE
Written on 14/06/2017, 09:09 by ruthairat.d@lfib.ac.th
SEMAINE DE LA RADIO ET DE LA TÉLÉ Tout au long de la...semaine-de-la-radio-et-de-la-television-en
DERNIER ARTICLE
ELEMENTAIRE
Written on 17/11/2017, 08:56 by ruthairat.d@lfib.ac.th
  Rencontres sportives...rencontres-sportives-interculturelles-2017
DERNIER ARTICLE SECONDAIRE
Written on 06/11/2017, 10:39 by ruthairat.d@lfib.ac.th
  SVT/Phénomène...phenomene-cellulaire-tsa-tsb