lafibe accueil
jinjok journal web
dele lfib rouge web
calendrier web
 

Sante_banner

Informations générales
L'orthophonie
Le point écoute
Les poux


Pédiculose du cuir chevelu


 

Agent pathogène

pou de tête, Pediculus humanus capitis

Réservoir

Homme parasité

Source de contamination

Les cheveux porteurs de lentes ou de poux

Mode de contamination
P : de personne à personne
E : à partir de l’environnement


P
 : Contact direct de cheveu à cheveu, le plus souvent
E : Parfois, par l’intermédiaire d’objets infectés (peigne, brosse, bonnet, peluche, ….)

Période d’incubation

Le cycle d’un pou comprend 3 stades :
Lente qui éclot en 7 à 10 jours
Nymphe qui devient adulte en 2 semaines environ
Pou adulte

Importance de la contagiosité

moyenne

Durée de la contagiosité

Tant que sont présents lentes et /ou poux vivants

Population particulièrement exposée

Enfant de 6 à 8 ans en collectivité

Population présentant des facteurs de risque de gravité

Mesures à prendre dans la collectivité

Eviction

Non

Mesures d’hygiène

• Ne pas coiffer les enfants avec la même brosse ou le même peigne

• Espacement suffisant des porte-manteaux

Mesures préventives
(Avis du Conseil Supérieur d’hygiène
public de France du 27 juin 2003)

• Recommander au sujet parasité ou aux parents d’un enfant parasité

1) d’appliquer un traitement efficace
2) d’examiner tous les membres de la famille, et seuls, ceux qui sont parasités doivent être traités

• Informer les parents de la section ou de la classe, par écrit de l’existence de cas de pédiculose

• Examen de tous les enfants du groupe auquel appartient l’enfant parasité (section, classe…), par un personnel formé à ce dépistage

Le pou de tête est souvent rencontré dans les écoles. La présence de ce petit parasite dans les cheveux peut être responsable de démangeaisons ; l’enfant se gratte volontiers la tête pour soulager le chatouillement. Le pou est un insecte qui ne vole pas et ne saute pas.

Le pou de tête est-il dangereux ?

Le pou de tête ne transmet aucune maladie et n’a aucun effet négatif sur la santé du porteur.
Le pou de tête ne doit pas être confondu avec ses cousins : le pou du corps et le pou du pubis.

Attrape-t-on des poux parce qu’on a une mauvaise hygiène ?

Non, tout le monde peut attraper des poux. Le manque d’hygiène n’est pas responsable de la présence de poux dans les cheveux : une personne qui ferait un shampooing une à deux fois par semaine peut tout aussi bien être porteuse de poux qu’une autre qui se laverait les cheveux une fois par mois.

Comment vit le pou ?

Le pou aime vivre dans le confort des cheveux, près de la chaleur de la peau. Il se nourrit en piquant la peau, pour prélever une très petite quantité de sang.

Il s’agrippe aux cheveux par ses pattes et vit environ un mois. Il meurt rapidement lorsqu’il quitte la tête, qui est son milieu naturel, chaud et humide.

La femelle pond, au cours de sa vie, une centaine d’oeufs (ce sont les "lentes"), qui sont fixés à la base du cheveu par une substance collante. Ces oeufs éclosent après 7 à 10 jours.

Comment voir les poux ?

Il n’est pas toujours facile de trouver les poux et les lentes dans les cheveux.

Les poux sont de couleur brunâtre ou grisâtre. Pour les voir, la meilleure méthode est de mouiller les cheveux, d'appliquer un démêlant et d’utiliser un peigne à dents très serrées (peigne spécial à poux, disponible en pharmacie au prix d’environ 3 à 4 euros).

Peignez les cheveux mèche par mèche, au dessus d’un tissu ou d’un papier blanc: les poux tombent. On voit aussi les poux lorsque l’on rince le peigne dans un lavabo contenant de l’eau.

Les lentes apparaissent comme des points blancs ou grisâtres, collés à la base du cheveu. On peut les confondre à la vue avec des pellicules, mais ces dernières se détachent facilement du cuir chevelu ou des cheveux lorsque l’on passe le peigne.

Pourquoi se débarrasser des poux ?

La présence de poux dans les cheveux n’a pas de conséquences pour la santé.

Pourquoi dès lors réagir en présence de poux ?

D’abord, certains enfants sont ennuyés par les démangeaisons. La seule manière de les soulager durablement est d’éliminer les poux.

Ensuite le pou aime voyager : il passe très facilement d’une tête à l’autre, lorsque deux personnes ont leurs chevelures en contact. En quelques jours, l’ensemble des élèves d’une classe peuvent devenir porteurs. Ils peuvent transmettre les poux à leurs frères et soeurs, cousin(e)s, voisins, copains, voire à leurs parents. Il est donc préférable de limiter rapidement la tendance des poux à " coloniser" les êtres humains.

Comment se débarrasser des poux ?

On peut se débarrasser des poux :

  • soit en les mettant en contact avec des produits qui les tuent (insecticides ou diméticone)

  • soit en les détachant des cheveux mouillés à l’aide d’un peigne à poux

On peut se débarrasser (le plus souvent partiellement) des lentes:

  • soit en les mettant en contact avec des produits qui les tuent (certains insecticides)

  • soit en les cassant ou en les détachant des cheveux à l’aide d’un peigne à poux trempé dans du vinaigre .

Comme toutes les lentes sont rarement éliminées par un traitement, il est nécessaire de répéter celui-ci après une dizaine de jours. En effet, les oeufs survivants vont éclore 7 à 10 jours après la ponte. Les plus jeunes de ces oeufs donneront donc naissance à des poux au plus tard 10 jours après le premier traitement. Ces poux " nouveau-nés " doivent être éliminés par un deuxième traitement. Sinon, ils deviendront adultes après deux semaines environ et commenceront à pondre à leur tour.

Quelles sont les méthodes conseillées, car efficaces ?

Chacun a sa petite recette : essences de plantes, alcool camphré, etc. Ces produits n’ont aucune efficacité démontrée par des études scientifiques pour tuer des poux ou des lentes. Le pétrole, trop irritant et toxique, doit être absolument évité.

1 - Les insecticides

Parmi les insecticides, seuls les produits à base de pyréthrine et de malathion sont actuellement considérés comme efficaces (voir liste des produits plus loin).
Ces produits doivent seulement être utilisés en présence de poux.

Il est inutile de les utiliser préventivement: ils n’empêchent pas l’installation des poux dans les cheveux.

De manière générale, les shampooings contenant ces produits détruisent moins bien les lentes que les lotions et les sprays (la dilution et le temps de contact sont généralement moins importants avec un shampooing).

Les produits à base de pyréthrine (Nix Crème Rinse™, Para™) doivent être appliqués une fois au contact des cheveux, pendant au moins 10 minutes, au mieux 60 minutes.
Après 7 à 10 jours, il faut contrôler l’effet du traitement. Si des poux vivants sont retrouvés en peignant les cheveux mouillés, il faut réutiliser le même produit. Si des poux vivants sont encore retrouvés 7 à 10 jours plus tard, on peut essayer un produit à base de malathion.

Les produits à base de malathion (Prioderm™, Radikal™) doivent être appliqués une fois au contact des cheveux, pendant au moins 8 à 12 heures. Ces produits ont une odeur forte.
Après 7 à 10 jours, il faut contrôler l’effet du traitement. Si des poux vivants sont retrouvés en peignant les cheveux mouillés, il faut réutiliser le même produit. Si des poux vivants sont encore retrouvés 7 à 10 jours plus tard, on peut essayer un produit à base de pyréthrine.

Para Plus™ combine les deux produits. Le Répertoire commenté des médicaments édité avec le soutien du Ministère de la Santé Publique déconseille son usage, car il pourrait favoriser l’apparition de poux résistant aux deux produits. La notice de Nix Crème Rinse™ signale que le produit peut être utilisé en prévention. Le Répertoire commenté des médicaments précise qu'un tel usage n'est pas justifié.

Précautions d’usage et effets indésirables

Une irritation cutanée est possible. Des picotements et démangeaisons sont parfois ressentis. Le contact avec les yeux doit être évité.

Certains produits contiennent beaucoup d’alcool : ils peuvent s’enflammer. Aucune source de chaleur ne peut être utilisée à proximité: flamme nue, cigarette, veilleuse de chauffe-eau, sèche-cheveux, etc .

Ces produits sont toxiques s’ils sont avalés ; il faut alors appeler immédiatement un médecin; le Centre Antipoisons peut donner des conseils pour les premiers soins. Ces insecticides sont déconseillés chez les enfants de moins de 6 mois et les femmes enceintes ou qui allaitent.

2 - La diméticone

Une préparation à base de ce produit est disponible en pharmacie depuis 2008.

Ce produit forme un film autour du pou, l'enveloppe et l'étouffe. Il doit être appliqué sur les cheveux secs et laissé en place pendant au minimum 8 heures. Ensuite, vous pouvez rincer les cheveux. Le traitement doit être répété après 7 jours. Ce nouveau traitement permet l'élimination des poux dans 70% des cas environ. Il est peu probable que les poux deviennent résistants à ce produit. Ce traitement est une bonne alternative aux insecticides, natamment car il est moins toxique.

3 - Alternatives naturelles

  • Des remèdes naturels à base d'huile de coco et d'anis qui bloquent la respiration du pou.
  • Des shampooings à base d'écorce de saule peuvent aider à éliminer et à prévenir les poux.
  • Huiles essentielles de lavande
  • Extrait de pépin de pamplemousse
  • Neemosan a l’huile de neem
  • Capipoux® (melvita)

4 - L’élimination à l’aide du peigne sur les cheveux mouillés

De nombreuses personnes utilisent cette méthode, d’emblée ou après échec d’un autre traitement. Des études scientifiques ont montré qu’elle pouvait avoir une certaine efficacité, mais pas aussi élevée que celle des insecticides ou de la diméticone.

Cette méthode nécessite du temps (5 à 10 minutes), de la patience (les enfants n’apprécient pas toujours) et de la persévérance.

Il faut mouiller les cheveux, y appliquer un démêlant et les passer au peigne à poux (disponible en pharmacie).

On doit peigner d'abord les cheveux de l'arrière vers l'avant, mèche par mèche, au dessus d’un tissu ou d’un papier blanc. Après chaque coup de peigne, il faut essuyer celui-ci sur un morceau de papier blanc (mouchoir en papier, papier WC, etc). Ensuite, on rince les cheveux et on recommence à peigner les cheveux, mais cette fois d'avant en arrière.

Il faut répéter cette opération au moins 4 fois au cours des 2 semaines qui suivent le premier peignage. Si la présence de poux persiste, on peut continuer le même traitement jusqu'à disparition des poux ou essayer un traitement par insecticide ou diméticone. Pratiquée de cette manière, cette méthode permet l'élimination des poux dans 40 à 60% des cas (selon les études).

Le peigne électrique
De nombreuses personnes préconisent l’utilisation du peigne électrique. Son coût avoisine 25 à 30 euros. Certains obtiennent de bons résultats, à condition de peigner les cheveux chaque jour, mèche par mèche, ce qui nécessite 5 à 10 minutes par jour. Il faut persévérer pendant au moins 2 semaines après la disparition des poux (pour éliminer les poux "nouveau-nés" issus de l’éclosion des lentes survivantes).

L’efficacité du peigne électrique n’a pas été démontrée par des études scientifiques.

5 - Y a-t-il des moyens préventifs pour repousser les poux ?

De nombreuses personnes ont leur recette pour empêcher les poux de s’installer sur la tête de leurs enfants.

Certains utilisent des essences de plantes : la lavande le plus souvent, parfois l’origan ou d’autres encore. Ces produits ne sont pas nocifs en usage externe. Mais des études scientifiques démontrant leur efficacité manquent. Ici également, chacun devra se faire son opinion.

Par contre, les médecins déconseillent formellement l’usage des insecticides (shampooings et lotions anti-poux) en traitement préventif. Un tel usage est inefficace pour empêcher la venue de poux dans les heures qui suivent; en outre, il ne faut pas oublier la toxicité possible de ces produits lorsqu’ils sont utilisés de façon régulière et très répétée.

Certains produits sont vendus en pharmacie comme " répulsifs"; ils n’ont pas d’efficacité démontrée et ne sont donc pas conseillés.

6 - Qui doit être traité ?

Seules les personnes porteuses de poux doivent être traitées.
Mais lorsqu’en enfant est porteur de poux, il est souhaitable de rechercher la présence de poux dans tout son entourage familial (frères, soeurs, parents, grands parents). La meilleure méthode est de mouiller les cheveux et de les passer au peigne fin (voir plus haut " comment voir les poux ?").

Lorsqu’un enfant est porteur de poux, il est souhaitable de prévenir le lycée (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

7 - Et si le traitement échoue ?

Cela arrive parfois. Les raisons principales sont les suivantes :

  • le traitement par insecticide ou diméticone n’a pas été appliqué correctement. Le plus souvent, le produit n’a pas été laissé suffisamment longtemps au contact des cheveux;

  • le traitement par insecticide ou diméticone n’a pas été répété ;

  • si l’on utilise le peigne (normal ou électrique), le traitement n’a pas été assez régulier (tous les 3-4 jours) ou assez long (poursuivre au moins deux semaines après la disparition des poux);

  • aucune méthode n'est efficace à 100%; en cas d'échec après plusieurs essais corrects d'une méthode, il est pertinent de tenter le traitement avec une autre méthode.

Parfois aussi, le traitement a fonctionné, mais l’enfant a accueilli de nouveaux poux, en côtoyant une personne infectée. C’est pour cette raison qu’il est souhaitable de prévenir le LFIB lorsqu’un enfant est porteur de poux, la confidentialité de cette information sera assurée. Des mesures de dépistage peuvent alors être prises dans l’école et des conseils donnés aux parents.